Nouveautés

Coups de coeur

Des espaces à vivre

Avant de pouvoir pousser les portes de la médiathèque, découvrez la en images.

Plus...
Vous êtes ici : Accueil > Coup de coeur > Roman jeunesse > Roman jeunesse

Roman jeunesse

Rose

Colas Gutman (Ecole des loisirs)

Rose a neuf ans et une fois de plus elle déménage (ou plutôt elle "dégoménage") et change d'école. Rose a un énorme défaut de langage : dès que les émotions sont trop fortes (qu'elle est "échauffée"), elle se met à "parler comme une nouille". Elle invente de drôles de mots : dans sa bouche les adultes deviennent des "lampadaires", les collégiens des "demi-lampadaires", un bisou (ou maman !) se transforme en "ventouse", le chat devient "la moustache à cul", "va crever en enfer" c'est la marelle... quant à papa, dans la bouche de Rose, il devient "patate". Bref ! Elle s'emmêle la langue et complqiue sérieusement ses relations aux autres. Malgré tout, dans sa nouvelle école elle va trouver des gens capables de la comprendre et de parler son langage. Et puis, langage de nouille ou pas, Rose n'est pas du genre à se laisser "ennuimerder" par les lampadaires et les demi-lampadaires.

Histoire pleine d'humour, de fraîcheur et qui met de bien bonne humeur. Des jeux de langue savoureux (dignes de ceux de Claude Ponti) à déguster sans modération !

La vie sans moi

  • La vie sans moi
  • Auteur : Agnès de Lestrade
  • Editeur : Chatellerault (Vienne) : MiC MaC
  • Publié : 2010
  • Type de document : Livres jeunesse
  • Cote : R LES
Savoir plus et réserver
 
Aimée, 15 ans, vient de perdre Ange, son petit frère, mort accidentellement à 3 ans.
A travers des phrases courtes et pleines de poésie, le lecteur vit le deuil de cette jeune fille partagée entre la nostalgie des moments heureux, la peine immense et, petit à petit, la jalousie qui en découle. Aimée souffre de plus en plus du manque d'attention de ses parents que « le chagrin rend étanches ». « Faut-il être mort pour exister ? » La vie ne doit-elle pas continuer ?

Une écriture juste, qui ne tombe pas dans la mièvrerie et qui va à l'essentiel.

Les lionnes

Jean-François Chabas (Ecole des Loisirs)

 

 A priori, le sujet n'est pas le plus palpitant. ce sont deux lionnes, l'une est la mère, l'autre la fille. Elles choisissent de se séparer de la harde et partent prés d'un campement d'hommes. L'occasion pour la mère de régler un compte personnel, qui date de peu, puisqu'elle n'a jamais oublié la mort de sa soeur par des humains qui se sont aidés de coups de tonnerre. Les deux lionnes se préparent donc à attaquer. une grande première pour la fille, qui a un gabarit impressionnant, elle est grande, tres forte, impose le respect autour d'elle. Ce face à face avec les hommes doit pourtant s'organiser, la tactique synchronisée, les sens en alerte, la soif du sang, l'instinct animalier, n'est pas lionnes qui veut!

 Ce court roman en forme de fable, tout en retenue, révèle une écriture sans faille, comme prise dans une course effrénée à la vie à la mort. Les lionnes est un petit roman unique, différent, superbement écrit.

 

SHARE

Jeux vidéo

Heure du conte

Tablettes numériques

Cinéma

La médiathèque met à votre disposition un nombre conséquent de DVD représentant tous les genres cinématographiques (action, animation, aventure, comédie, court-métrage, drame, thriller, horreur, fantastique, science-fiction, western).


Plus...